Vers Une Autre Empreinte…

Dans un contexte sanitaire et écologique sans précédent, chacun doit être acteur et passeur d’une façon de faire plus durable et respectueuse de l’environnement.

C’est à travers la création d’Une Autre Empreinte – Prix Photo Dahinden que le laboratoire photo Dahinden souhaite jouer son rôle car, quoi de plus fort que l’art pour inspirer le changement ?

Une Autre Empreinte – Prix Photo Dahinden, pour la photographie environnementale récompensera 3 finalistes choisis par un jury d’experts, suite à un appel à candidatures. Les 3 finalistes seront exposés lors de la biennale Photoclimat, un événement en plein air et multi-sites au cœur de Paris qui se déroulera entre le 18 septembre et 17 octobre 2021, et durant lequel un vote du public déterminera le grand lauréat.

Les œuvres du.la grand.e lauréat.e seront produites au maximum sur des supports responsables et exposées lors d’une exposition à Paris afin de promouvoir son travail et l’éco-conception dans le milieu artistique.

Le Thème De L’eau En 2021

Les quatre éléments fondamentaux sont le point de départ pour un premier cycle de quatre ans du prix. En 2021, la première édition d’Une Autre Empreinte – Prix Photo Dahinden met en avant la thématique de l’eau.

L’eau prend un sens tout particulier au sein d’un laboratoire photographique. L’eau est omniprésente, aussi bien dans les encres utilisées que dans les papiers utilisés pour la production des tirages photographiques. L’eau a toujours été source d’inspiration artistique. Aujourd’hui face à la situation écologique et sociale mondiale, elle est devenue un sujet de réflexion chez toute une génération de photographes.

©Nicolas Henry, artiste et fondateur de Photoclimat, partenaire du prix Une Autre Empreinte

Dotation

3 finalistes :

  • Une exposition en plein air lors de la première édition de Photoclimat entre le 18 septembre – 17 octobre 2021
  • Une projection en avril 2022 lors du festival KG+, Kyotographie au Japon
  • Une communication dédiée

 

Le.La lauréat.e Une Autre Empreinte – Prix Photo Dahinden 2021 :

  • Un accompagnement artistique & technique
  • Des rencontres avec experts et partenaires
  • La production de 10 tirages et encadrements
  • Un espace de travail chez Dahinden
  • Une exposition dans un lieu culturel partenaire
  • Une exposition dans un showroom Roche Bobois en avril 2022
  • Une communication dédiée

Les trois Lauréats de l’édition 2021 sont :

 


Chow and Lin – Série « Équivalence – l’empreinte écologique d’un poisson »

Dans « Équivalence – l’empreinte écologique d’un poisson » Chow + Lin examinent l’impact de la pisciculture à travers la courbine de Mandchourie (yellow croaker) qui est le poisson le plus consommé en Chine. Travaillant avec des scientifiques, des experts et des représentants du gouvernement local, Chow + Lin ont traversé quatre villes de la province chinoise de Fujian, pour construire une mosaïque de portraits de petits poissons sauvages nécessaires pour soutenir l’élevage de la courbine.

 

Elsa Leydier – série « La couleur de la baie de Rio »
Ce travail est consacré aux eaux de la Baie de Guanabara, contaminées par des taux élevés de métaux lourds, notamment le mercure. Un sujet peu évoqué par les média, afin de ne pas nuire à l’image de la ville de Rio de Janeiro. Elsa Leydier a appliqué une teinture à base de poudre d’indigo sur ses négatifs, où sont exposées des vues du lieu.
Ces images sont nées « de la volonté de présenter un paysage habituellement fantasmé dans une tonalité différente, à travers le prisme d’une histoire s’éloignant de celles que racontent ses représentations habituelles ».

Daesung Lee – série « Sur le rivage d’une île qui disparaît »
L’île de Ghoramara se situe à l’ouest du delta du Bengale. Suite au réchauffement climatique et à l’élévation du niveau de la mer, son rivage est emporté, petit à petit, à chaque marée. Depuis les années 80, c’est plus de 50% du territoire de l’île qui a disparu et 2/3 de sa population qui a dû fuir.

Les 2 000 habitants de l’île sont pour la plupart des paysans ou des pêcheurs. Ils dépendent pour leur subsistance des ressources naturelles. D’ici 20 à 25 ans, le gouvernement indien pourrait décréter l’abandon de l’île. Un plan d’évacuation des habitants vers l’île de Sagar est déjà prêt. Pour autant, ce plan ne prévoit aucune indemnisation qui puisse aider les habitants à refaire leur vie.

 

Daesung Lee a remporté le vote du public, il est le grand gagnant de cette première édition du prix « Une Autre Empreinte » ! 

Vers une autre empreinte vertueuse

Sous l’égide de Fabienne Filliole, directrice générale du Group Afluens, Dahinden & Afluens Group agissent concrètement au quotidien pour réduire leur impact environnemental et soutenir l’inclusion.

C’est pour cela que chaque année Une Autre Empreinte – Prix Photo Dahinden soutient une association en lien avec le thématique du prix dans une démarche de sensibilisation commune.

En 2021, l’association The SeaCleaners est mise en avant.
Créée en 2016 par le navigateur et explorateur franco-suisse Yvan Bourgnon, l’ONG The SeaCleaners propose des solutions concrètes contre la pollution plastique océanique à terre comme en mer, à travers des missions correctives et préventives.

The SeaCleaners développe notamment une solution pionnière de collecte et de valorisation des macro déchets plastiques flottants : le Manta, un navire innovant équipé d’une usine à bord, qui sera mis à l’eau en 2024.

Un Écosystème De Partenaires Engagés

Afin de maximiser l’impact de la mission du prix, Dahinden souhaite créer un écosystème de partenaires complémentaires et engagés, dans une démarche de sensibilisation toujours plus vertueuse.

Le nom de la.du lauréat.e sera annoncé durant la première édition de la biennale Photoclimat.

Jusqu’au 17 octobre, Photoclimat réunit un ensemble d’expositions des artistes internationaux et des acteurs majeurs de l’écologie en France. Visitez un parcours à ciel ouvert, gratuit, doté d’une scénographie unique, intégrant les principes de l’économie circulaire, du recyclage et de l’éco-conception.

Pour cette première édition, Hahnemühle nous rejoint afin de nous accompagner sur une production sur des supports responsables.

Son ADN repose sur une attitude respectueuse de l’environnement, en veillant à le préserver et assume sa responsabilité sociale car ses papiers de qualité ne pourraient exister sans un tel degré d’engagement.

Avec la prise de conscience des conséquences de l’activité humaine sur l’environnement s’est développée une nouvelle approche de la création et de la qualité. Chez Roche Bobois, l’éco-conception fait partie intégrante de ces deux notions : un produit n’est créatif et de qualité que s’il respecte l’environnement au sens large, et celui de nos clients en particulier.

Roche Bobois développe des nouveaux produits, mieux éco-conçus, mais repense également les produits existants pour les rendre plus vertueux.

Créé fin 2007, Polka magazine est une publication trimestrielle qui raconte le monde, ses changements et bouleversements en photos. Reportage, art, portfolios… La revue de toutes les photographies est en version imprimée et sur le web.

Depuis 2012, Polka s’engage contre la déforestation en imprimant chaque numéro sur un papier certifié PEFC, qui atteste du respect des fonctions environnementales, économiques et sociales des forêts.

L’engagement responsable de Polka se retrouve aussi dans sa ligne éditoriale avec régulièrement le choix porté sur des sujets de société abordant la thématique de l’environnement : « Pôle Nord, la grande glace est malade » avec Ragnar Axelsson (Polka #16) ; « la Terre mise en examen par les photographes », une enquête publiée à l’occasion de la COP21, Paris 2015 + focus sur le film « Human » de Yann Arthus-Bertrand (Polka #32) ; « Climat, aux armes photographes », par deux grands invités : Samuel Bollendorff et Yann Arthus-Bertrand (Polka #44) ; Edward Burtynsky « Je ne suis pas un photographe de paysage » (Polka #44) ; Amazônia par Sebastião Salgado (Polka #53)…

Contact

Pour davantage d’informations concernant le prix, ou pour recevoir le communiqué de presse, merci de contacter Yuki Baumgarten (ybaumgarten@dahinden.fr).

14, rue Francaise 75002 Paris
Tel : +33 (0)1 44 76 98 18
contact@dahinden.fr

Les Halles ou Etienne Marcel