Vers Une Autre Empreinte…

Dans un contexte sanitaire et écologique sans précédent, chacun doit être acteur et passeur d’une façon de faire plus durable et respectueuse de l’environnement.

C’est à travers la création d’Une autre empreinte – prix photo Dahinden que le laboratoire photo Dahinden souhaite jouer son rôle car, quoi de plus fort que l’art pour inspirer le changement ?

La première édition d’Une autre empreinte – prix photo Dahinden, pour la photographie environnementale a récompensé 3 lauréats – Daesung Lee, Elsa Leydier et Chow + Lin. Les 3 finalistes ont été exposés lors de la biennale Photoclimat en sept-oct 2021 durant laquelle un vote du public a déterminé le prix du public : Daesung Lee avec sa série Sur le rivage d’une île qui disparaît, qui est exposée au Château du Rivau (Loire) tout l’été 2022.

La production est assurée au maximum sur des supports responsables afin de promouvoir l’éco-conception dans le milieu artistique.

Deuxième volet du cycle autour des éléments, la terre sera mise en avant en 2022

La Terre nous renvoie immédiatement à notre planète et le terrain sur lequel nous vivons. La Terre fait aussi référence aux empreintes qui tracent notre planète – soit directement par une intervention humaine soit indirectement, à travers les traces laissées par les incendies ou les inondations, l’impact des catastrophes naturelles ou la migration des personnes déplacées.

La Terre fait aussi référence à la “Terre nourricière” qui illustre l’interdépendance qui a lieu entre l’être humain, les autres espèces et la planète que nous partageons. Cependant, aujourd’hui, cette interdépendance n’a jamais été aussi fragilisée.

©Daesung Lee, lauréat Une autre empreinte – prix photo Dahinden 2021

Dotation

3 lauréats :

  • La production de tirages et encadrements
  • L’affichage des œuvres sur les vitrines de Dahinden, en plein quartier Montorgueil (sept-oct-nov)
  • Une communication dédiée
  • Une exposition dans la galerie Photoclimat à l’Académie du climat (8 sept – 30 oct / vernissage 15 sept)

 

Le.La lauréat.e du prix du public Une autre empreinte – prix photo Dahinden 2022 :

  • Une exposition à la 25ème édition de Paris Photo au Grand Palais Éphémère (11-14 nov)

©Yuki Baumgarten, vue de l’exposition Une Autre Empreinte – prix photo Dahinden 2021

Les 3 Lauréats de l’édition 2022 sont :

 

Julien Coquentin avec sa série : Oreille coupée

« J’ai croisé la foulée rompue « d’Oreille coupée », alors que j’étais assis dans la grande salle de lecture des Archives départementales. Une louve, abattue en 1897. L’une des dernières de son espèce, avant la longue absence.
Je manquais probablement d’imagination, car je ne soupçonnais pas que l’animal puisse s’extirper de sa légende pour revenir habiter nos terres. Pourtant, chaque jour le loup disperse. Hier là-bas, aujourd’hui ici. »

 

 

Sandrine Elberg avec sa série : Jökull, la mémoire des glaciers

« Le 18 août 2019 en Islande, une plaque commémorative a été inaugurée en l’honneur d’Okjökull (officiellement déclassé en 2014), premier glacier disparu sur l’île subarctique.
Le monument « A letter to the future » a été érigé sur le site de l’ancien glacier marquant le premier constat funeste dû aux changements climatiques dans le monde. Sur cette plaque en lettre dorée, on peut voir la mention 415 ppm CO2, en référence au niveau record de concentration de dioxyde de carbone enregistré dans l’atmosphère en mai 2019. »

 

 

Xavier Dumoulin avec sa série : Incandescences

« Le magma progresse, brûle tout sur son passage : les paysages, les corps, les âmes… Le feu cherche à extraire l’Homme de sa condition naturelle, pétri de peurs ataviques et l’aveugle d’éblouissantes promesses flattant son individualisme souverain.
Un feu que nous avons maitrisé pour nous protéger, pour évoluer mais qui se retourne contre nous pour nous détruire. »

 

Xavier Dumoulin a remporté le vote du public, il est le grand gagnant de la deuxième édition du prix Une autre empreinte !

Il remporte un solo show à Paris Photo, du 10 au 13 novembre !

Vers une autre empreinte vertueuse

Sous l’égide de Fabienne Filliole, directrice générale du Group Afluens, Dahinden & Afluens Group agissent concrètement au quotidien pour réduire leur impact environnemental et soutenir l’inclusion.

Un Écosystème De Partenaires Engagés

Afin de maximiser l’impact de la mission du prix, Dahinden souhaite créer un écosystème de partenaires complémentaires et engagés, dans une démarche de sensibilisation toujours plus vertueuse.

En 2021, le nom du lauréat du prix du public, Daesung Lee a été annoncé durant la première édition de la biennale Photoclimat.

Photoclimat a réuni un ensemble d’expositions des artistes internationaux et des acteurs majeurs de l’écologie en France, et a permis de visiter un parcours à ciel ouvert, gratuit, doté d’une scénographie unique, intégrant les principes de l’économie circulaire, du recyclage et de l’éco-conception.

Pour cette deuxième édition, Hahnemühle nous accompagne à nouveau pour une production sur des supports responsables.

Son ADN repose sur une attitude respectueuse de l’environnement, en veillant à le préserver et assume sa responsabilité sociale car ses papiers de qualité ne pourraient exister sans un tel degré d’engagement.

Avec la prise de conscience des conséquences de l’activité humaine sur l’environnement s’est développée une nouvelle approche de la création et de la qualité. Chez Roche Bobois, l’éco-conception fait partie intégrante de ces deux notions : un produit n’est créatif et de qualité que s’il respecte l’environnement au sens large, et celui de nos clients en particulier.

Roche Bobois développe des nouveaux produits, mieux éco-conçus, mais repense également les produits existants pour les rendre plus vertueux.

Créé fin 2007, Polka magazine est une publication trimestrielle qui raconte le monde, ses changements et bouleversements en photos. Reportage, art, portfolios… La revue de toutes les photographies est en version imprimée et sur le web.

Depuis 2012, Polka s’engage contre la déforestation en imprimant chaque numéro sur un papier certifié PEFC, qui atteste du respect des fonctions environnementales, économiques et sociales des forêts.

L’engagement responsable de Polka se retrouve aussi dans sa ligne éditoriale avec régulièrement le choix porté sur des sujets de société abordant la thématique de l’environnement : « Pôle Nord, la grande glace est malade » avec Ragnar Axelsson (Polka #16) ; « la Terre mise en examen par les photographes », une enquête publiée à l’occasion de la COP21, Paris 2015 + focus sur le film « Human » de Yann Arthus-Bertrand (Polka #32) ; « Climat, aux armes photographes », par deux grands invités : Samuel Bollendorff et Yann Arthus-Bertrand (Polka #44) ; Edward Burtynsky « Je ne suis pas un photographe de paysage » (Polka #44) ; Amazônia par Sebastião Salgado (Polka #53)…

Contact

Pour davantage d’informations concernant le prix, ou pour recevoir le communiqué de presse ou des invitations au vernissage de l’exposition le 15 septembre à l’Académie du Climat, merci de contacter Yuki Baumgarten (ybaumgarten@dahinden.fr).