Le label Imprim’Vert renouvelé et confirmé pour Dahinden

Le label Imprim’Vert renouvelé et confirmé pour Dahinden

Imprim’Vert nous renouvelle sa confiance pour une durée de trois ans : la reconduction de ce label, obtenu en 2019, est une belle reconnaissance de nos efforts au quotidien en faveur de la réduction de notre empreinte environnementale, et nous incite à une vigilance encore accrue.

Ces dernières années, toute l’équipe de notre laboratoire s’est pleinement engagée dans cette démarche de réflexion et d’actions vertueuses.

Les actions au quotidien pour être labellisé Imprim’Vert

Voici quelques exemples concrets des ajustements réalisés, qui nous ont permis de conserver ce label :

– Nous sommes restés fidèles à la règle des 3R : réduire, réutiliser, recycler, ainsi qu’aux différentes stratégies de réduction des émissions de carbone mises en place lors de notre première labellisation Imprim’Vert.

– Le travail en partenariat engagé aux côtés de la société Tricycle pour le tri des papiers photos et le recyclage d’une partie du matériel est maintenu et renforcé.

– Les produits polluants utilisés pour les développements photo (tirages lambda notamment) sont traités par la société Reimondis, spécialisée dans le traitement et l’élimination de ce type de déchets.

– Auprès des clients, des fournisseurs, ou grâce au prix photo Dahinden « Une Autre Empreinte », dont l’appel à candidature a été lancé il y a quelques jours, nous poursuivons nos actions en faveur de la promotion de papiers, en particulier, et de façon plus générale, de supports, plus respectueux. Par exemple, en recommandant des papiers utilisant moins de cotons, ou en privilégiant certaines fibres naturelles moins gourmandes en eau, et nécessitant moins ou pas de pesticides.

 

Cette recherche de solutions, fondée sur les principes de l’éco-conception et du développement durable, passe également par l’utilisation de plus en plus fréquente de bâches sans pvc, ou des encres sans solvants, qui suscitent une demande croissante.

 

Tests pour tirage d’exposition, sur papier natural line Hahnemühle, à base de chanvre, poussé en France, sans pesticide et moins gourmand en eau que la filière coton.
(Elsa Leydier, lauréate Une autre empreinte – prix photo Dahinden 2021 – exposition Image 3.0, Le Cellier, Reims – commande Cnap et Jeu de Paume)

Tags: