« Si l’on nous voyait », le livre de Martin Bertrand

« Si l’on nous voyait », le livre de Martin Bertrand

Le photographe Martin Bertrand vient de publier son premier ouvrage !

« Si l’on nous voyait », est un projet documentaire sur la jeunesse française, fruit de trois ans de travail. Il retrace en images le parcours d’un groupe de jeunes venant de quitter le domicile parental, et découvrant de nouvelles libertés, synonymes de réjouissances mais aussi, parfois, de désillusions.

Ce projet a débuté alors que Martin Bertrand était en école de photo. Il découvre l’argentique grâce à un appareil trouvé dans un vide-grenier, qui s’apparente à un jouet. Désirant pratiquer, et profiter des jours libres de son emploi du temps d’étudiant, il commence à prendre des photos de ses amis, lors de leurs sorties, sans se poser de questions. Lorsqu’il fait développer ses photos, Martin est surpris par le résultat, qu’il trouve intéressant, et ses proches l’encouragent à continuer dans cette voie.

Il décide alors de poursuivre cette série de photos, tout en commençant à travailler sur d’autres projets, réalisant un reportage sur son grand-père, et une autre lors d’un voyage aux Philippines, « Mont Mayon, l’homme face à un géant de la nature ». Il développe ainsi ses talents de photographe, tout en affirmant sa vision du reportage photo, emprunte de simplicité et d’humilité, avec un intérêt marqué pour les territoires, les questions environnementales et les aspirations de sa génération.

Projetée au In Out Transylvania Photo Festival en Roumanie en 2017, « Si l’on nous voyait » a été coup de cœur de Fisheye Magazine en 2018. La série sera également exposée à la prochaine édition de la Quinzaine Photographique Nantaise, en septembre.

Martin Bertrand était l’un des trois lauréats de la première édition du fotofever prize with Dahinden, en novembre dernier, aux côtés de Clothilde Matta et de Lina Benouhoud, avec sa série « Oasis Kerlanic ». Une suite à cette série, se déroulant en hiver, devrait paraître prochainement. Le jeune photographe prévoit également de nombreux autres projets, expositions et conférences pour 2019.

Cet ouvrage de 232 pages est préfacé par Wilfrid Estève, directeur du Studio Hans Lucas et Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. La mise en page a été réalisée par Martin Lebettre.

Dahinden soutient la parution de ce livre, que vous pouvez découvrir et acheter ici.

Pour suivre l’actualité de Martin Bertrand, rendez-vous sur le site du photographe.


 

Tags: