Les photographes du prix Objectif Femmes 2021

Les photographes du prix Objectif Femmes 2021

Nous avons le plaisir d’être à nouveau partenaires du prix Objectif Femmes en 2021 ! Ce prix a été fondé par Karine Paoli, afin de mettre en avant le travail des femmes photographes.

Les dates de l’exposition ont été confirmées : elle aura lieu du 7 au 19 septembre, dans les Salons Aguado de la Mairie du 9è arrondissement de Paris.

Nous vous proposons dans cet article de faire connaissance avec les cinq talentueuses photographes sélectionnées pour cette édition, ainsi qu’un aperçu de quelques-unes des œuvres qui seront présentées durant l’exposition :

Marlène Delcambre – Série « La Défense »

Marlène Delcambre est photographe de mode et artiste plasticienne. Elle utilise la photographie, la vidéo et l’écriture comme support d’une narration de sa sensibilité dans le monde qui l’entoure.

Elle travaille principalement l’autoportrait et procède à une mise en scène à vocation analytique, teintée d’ironie, de poésie ou d’absurde. Le sujet peut être une réalité constante ou un évènement qui nous traverse. Le but étant de caricaturer, de dénoncer, ou de prendre le sujet avec dérision et légèreté avec comme principale velléité de faire sourire le spectateur et de l’émouvoir. Pour elle, l’autoportrait n’est pas un dialogue entre l’artiste et lui-même, c’est un dialogue avec le spectateur.

©Marlène Delcambre

 

« Ces images sont des autoportraits numériques, réalisés le 16 mars 2020 à la Défense à Paris, veille du confinement. Pour cette série, Marlène se met en scène à la Défense, en danseuse contemporaine dans une performance théâtrale où se confondent corps et décors.

Nous sommes le 16 mars, veille du confinement. La défense, symbole du passage, du travail, de la vie, se retrouve déserte. L’architecture reprend sa place. Elle écoute le silence, les oiseaux, le vent. Le silence est la communication avec soi-même, la voix royale vers sa conscience, la sensibilité à l’absolu qui l’entoure. »

 

Mélanie Dornier – Série « Miroir de poudre magique »

Mélanie Dornier, photographe auteure, puise son inspiration photographique dans la rencontre et le dialogue de l’autre en y créant un univers onirique et sensible. La notion d’identité et de trace sont délicatement mise en images dans une narration visuelle. La carrière de Mélanie commença en Asie où elle engage sa photographie au service de valeurs qui lui sont chères.

©Mélanie Dornier

 

« Miroir de poudre magique est une série intime où à travers des mises en scène, on questionne la relation au temps qui passe. La robe bleue prend alors forme, elle incarne une complicité mère-fille qui nous guide entre rêve et réalité. Le bouillonnement intérieur s’apaise dans la nature qui nous entoure. Le jeu prend place et les scènes nous plongent dans une galaxie personnelle où le passé revit et les éléments rythment nos gestes. »

 

Alexandra Laffitte – Série « The Queen man »

Alexandra Laffitte a 39 ans, est originaire de Toulouse et vit à Paris. Cette photographe s’est spécialisée dans le portrait et le nu depuis 2015, après avoir entrepris des études photographiques à l’école EFET. Elle avait auparavant travaillé dans un laboratoire photo durant une dizaine d’années.

©Alexandra Laffitte

 

« Nous avons tous en nous, que nous soyons un homme ou une femme, du masculin et du féminin. Le rapport que l’homme a à la féminité peut-être parfois un peu compliqué. Entre le féminin et le masculin, il y a entre les deux, masculin ou féminin avec une part importante de l’autre sexe et cela que l’on soit hétéro ou homosexuel.

Dans ces photographies, Alexandra Laffitte place l’homme confronté à sa peur et ses complexes, anonymement, ornementé d’une coiffe. Avec chacune de ces morphologies, elle adapte une pose, une attitude, une gestuelle, en mettant en évidence sa part de féminité. »

 

Anna Leroy

Après des études scientifiques et quelques années de professorat, Anna Leroy a changé le cours de sa vie en devenant photographe de natures mortes en studio. Elle répond à des commandes commerciales pour des maisons de luxe. Elle vit et travaille à Paris.

©Anna Leroy

 

« Je suis une urbaine depuis des décennies. Depuis quelques temps, le manque de nature s’exprime dans ma vie et le premier confinement m’a donné le temps d’élaborer des photographies mettant en scène des fruits & légumes, des fleurs et des coquillages, afin d’évoquer la beauté de la nature et d’en faire son éloge dans une certaine simplicité à la manière de certains peintres du XVIIè siècle. Depuis je continue ce travail personnel avec beaucoup de ferveur. »

 

Lucie Sassiat – Série « Ker Marie »

Lucie Sassiat est née en 1986 à Paris, puis a grandi au bord des falaises de Bretagne. Elle y développe son obsession pour la beauté brute, les rayons lumineux, les robes blanches et la violence du bleu de la mer. Hantée par les muses de l’antiquité, elle s’attache à révéler dans ses images une version contrastée du féminin : vrai et faux, révolte et mélancolie, qu’elle met en scène avec des modèles de jeunes femmes seules ou en clans.

Son travail évoque avec ardeur Francesca Woodman, Sagan, les sorcières du 21ème siècle, ou encore la musique de « La leçon de Piano ». Lucie Sassiat travaille régulièrement pour la presse et la mode, où elle y déploie son goût pour la lumière naturelle et les mises en scènes douces et joyeuses.

©Lucie Sassiat

 

« Ker Marie est la rencontre d’une bâtisse abandonnée avec l’une des Muses aux cheveux de feu de la photographe. Dans une danse blanche ininterrompue, elle accompagne leurs mouvements, explorant chaque recoin de la demeure et inventant des jeux dangereux d’enfants inconscients se penchant au balcon. Par les objets, les photos et les odeurs, elle écoute le récit des gens passés là. En plein été, le lugubre de la maison contraste avec la lumière chaude et dorée qui redonne vie à un passé poussiéreux. »

 

Exposition Objectif Femmes 2021
Du 7 au 19 septembre, à la Mairie du 9è arrondissement de Paris

MAJ le 14/09/2021 : Félicitations à Marlène Delcambre, qui a remporté le prix Objectif Femmes 2021 avec sa série « La Défense » !
Une exposition entièrement dédiée au travail de Marlène Delcambre est déjà prévue pour 2022 !

Tags: